TW_Clean_10265619.png
 

UNE HISTOIRE DE GUÉRISON

UN DEVOIR DE MÉMOIRE

 

À PROPOS

Suite à leur collaboration sur le long-métrage Mesnak, les producteurs Réginald Vollant et Ian Boyd ont fondé la société Terre Innue en 2010 avec le souhait de développer une cinématographie autochtone. 

Terre Innue est une compagnie de production en documentaire, fiction et médias numériques située à Maliotenam, communauté innue au nord du Québec. Depuis sa fondation en 2010, les objectifs de Terre Innue sont de promouvoir et favoriser le développement d’un cinéma et d’une production médiatique d’un point de vue autochtone, valoriser les langues et cultures autochtones, ainsi que de favoriser l’apprentissage et la formation vidéo professionnelle auprès des Premières Nations.

 

COURRIEL

info@terreinnue.com

 

Location

Maliotenam, QC

NOS PRODUCTIONS

 

du teweikan à l'électro

CBC North/Radio-Canada/ARTV - documentaire unique

Il y a très longtemps, hommes, femmes et enfants de tous âges, clans, allégeances et nations se sont unis au son de ses vibrations. Entre les mains des auteurs-compositeurs-interprètes Pakesso Mukash (Cri/Abénaki), Shauit (Innu) et Moe Clark (Métis), il s’avère toujours un puissant outil de communion. Sous des airs désormais folk, électro ou reggae, le teweikan - qui signifie tambour traditionnel - s’efforce encore aujourd’hui de créer des ponts entre les générations, les vivants et les morts, les territoires, les conquis et les insoumis.

En suivant les trois musiciens dans leurs communautés respectives, nous découvrirons toute la vitalité des artistes autochtones d’ici, les causes qui leur sont chères et leurs inspirations profondes. Nous en profiterons pour remonter le fil de l’histoire de la musique des Premières Nations, du teweikan à l’électro, de Montréal à la baie d’Hudson, des plaines canadiennes à la Côte-Nord.

 
Nina Segalowicz.jpg

innu nikamu : CHANTER LA RÉSISTANCE

APTN/Canal D - documentaire unique & long-métrage

Les origines et l'évolution du Festival Innu Nikamu sont intimement liées aux racines culturelles et territoriales des Innus et plus particulièrement à la vie de la communauté de Mani-Utenam.

Au 20e siècle, le pensionnat Notre-Dame, à Mani-Utenam, qui arrachait les jeunes Innus de la Côte-Nord à leur famille, leur territoire et leur culture, faisait partie d’un programme d’assimilation imposé par le gouvernement fédéral à l’échelle du pays et a laissé une cicatrice indélébile dans la communauté. À la fermeture du pensionnat, des bâtiments ont été démolis et enterrés dans un champ qui est devenu, en 1985, le site de Innu Nikamu.

Grâce à la musique qui a accompagné les Innus tout au long de leur histoire, le réalisateur Kevin Bacon Hervieux retrace la fabuleuse aventure des fondateurs du festival, des musiciens, des artisans et collaborateurs qui ont allumé l'espoir d'un peuple en détresse, osant croire que le défi de la réappropriation de leur culture et de leur langue n'était pas impossible.

 

EN PRÉ-PRODUCTION

Capture d’écran 2018-09-13 à 16.52.12.png

JOSÉPHINE BACON : JE M'APPELLE HUMAIN

« Sauvage » dit Joséphine Bacon, « ça veut dire être libre entièrement. »

Lorsque les anciens nous quittent, les liens qui nous lient au passé disparaissent avec eux. À l’aube de ses 71 ans, la femme de lettres innue Joséphine Bacon incarne cette génération témoin d’une époque bientôt révolue. Avec charisme et sensibilité, elle a contribué à poser les bases d’une réconciliation tant attendue entre Québécois et Premiers Peuples, nous montrant ce qui nous unit plutôt que ce qui nous sépare. Elle rappelle que dans sa langue, innu veut dire « humain ». Au delà du portrait d’une artiste et de son oeuvre, Joséphine Bacon : Je m’appelle humain propose une incursion dans l’histoire et le temps aux côtés d’une femme libre et exceptionnelle, qui a consacré sa vie à transmettre son savoir. Pour un voyage en cinéma direct et en animation auprès d’elle et de ceux qui l’entourent et l’inspirent.

 

EN DÉVELOPPEMENT

YJ_Mingan_6.jpg

LAISSEZ-NOUS RACONTER

Tous les historiens s’accordent à dire que l’Histoire ne peut se construire à partir d’une seule voix. C’est pourtant de cette façon que celle des Premières Nations a été contée jusqu’à présent. Une histoire dans laquelle tout un peuple a été oublié et bafoué. Comment parler d’avenir quand le passé est discordant?

Dans les mots du docteur Stanley Vollant, Innu de Pessamit, « laissez-nous raconter ». Il est temps de reprendre la parole et cette fois, sans laisser l’autre raconter pour nous. Parler, expliquer, dire, pour enfin faire connaître cette histoire oubliée, ce passé qui est nôtre, qui est vôtre. Pour la première fois, des intellectuels, aînés, acteurs et influenceurs autochtones se réuniront autour d’un projet commun pour raconter et rectifier l’histoire selon leur point de vue, selon leur vécu. Il y a présentement un momentum sans pareil au Québec ; les voix autochtones sont entendues et les Québécois sont prêts à nous écouter.

 
Capture d’écran 2017-10-26 à 12.47.24.png

NITASSINAN

C'est dans la mouvance que le peuple Innu s'est bâti. Le voyage est au coeur de sa culture.

Au début de son existence millénaire il traversât l'immense territoire au rythme des saisons. Ensuite vint la sédentarisation forcée puis le voyage se fit entre les valeurs de la culture ancestrale et celle du conquérant. À présent, les Innus préparent un nouveau périple vers le futur. Grâce à leur résilience, ils trouveront une vie pleine et autonome.

Nitassinan (qui signifie territoire en langue innue) célébre la vitalité de ce peuple en soulignant son élan: le va-et-vient entre les communautés, entre le français et l’Innu-Aimun, entre la réserve et le bois, entre une génération et l'autre, entre la souffrance et l'espoir.

 

PRODUCTIONS PASSÉES

mesnak_ringuette.jpg

MESNAK (2011)

Long-métrage fiction

Dave a été adopté à un très jeune âge. Il habite maintenant Montréal et étudie la pièce Hamlet. Un jour, il apprend que sa mère biologique, Gertrude, vit dans la réserve de Kinogamish. Il s'y rend afin de faire sa connaissance, mais réalise qu'elle est fiancée au chef de clan, Claude St-Onge, et qu'il n'est pas le bienvenu. L'arrivée de Dave dans la réserve bouleverse les habitants, dont la belle Osalic, et met en péril le mariage. Témoin de la vie difficile dans la réserve, Dave fait la rencontre d'un vieil aveugle qui souhaite lui révéler un troublant secret de son passé.

 

MAKUSHAM (2012-2014)

APTN - Émission de variétés, 3 saisons

Au cœur de ce beau rassemblement qu’est l’émission Makusham, l’artiste Innu Florent Vollant invite à partir à la rencontre d’artistes; des auteurs-compositeurs de grands talents qui mettent à l’avant plan des textes qui racontent la vie, l’amour, l’appel de la vérité, la force des liens et des amitiés.

Une célébration de la musique autochtone contemporaine qui passe par le folk, le jazz, le blues, le country et le rock!

 
clé du studio.jpg

LA CLÉ DU STUDIO (2016)

APTN - Émission de variétés

La clé du studio accueillait de jeunes auteurs-compositeurs-interprètes dans l’intimité d’un studio d’enregistrement. Accompagnés par les musiciens du band maison, ces passionnés de la musique partagaient leurs expériences et leurs compétences musicales dans une atmosphère aussi joyeuse que décontractée.

ÉQUIPE

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

Josée Rock, Présidente   Josée Rock est une femme d’affaires originaire de Uashat Mak Mani-Utenam et une ardente défenseure de la langue, des arts et de la culture innue. Elle s’intéresse, suit et investit dans les activités et projets de Terre Innue depuis sa fondation en y apportant conseils, soutien logistique et appui financier. Entrepreneure indépendante et autodidacte, Josée est la propriétaire de l’Épicerie Innue, société qu’elle dirige depuis maintenant 15 ans.  Soucieuse des conditions de vie de sa communauté, Josée Rock est fermement engagée socialement, plus particulièrement auprès des femmes pour qui elle facilite l’accès au marché du travail.  Elle est aussi une grande amatrice des activités de plein air et de chasse. Formée en maniement d’armes à feu, secourisme et guide touristique, également ceinture noire en taekwondo, Josée séjourne régulièrement sur le territoire familial où elle fait des expéditions en forêt, en canot ou en motoneige.

Josée Rock, Présidente

Josée Rock est une femme d’affaires originaire de Uashat Mak Mani-Utenam et une ardente défenseure de la langue, des arts et de la culture innue. Elle s’intéresse, suit et investit dans les activités et projets de Terre Innue depuis sa fondation en y apportant conseils, soutien logistique et appui financier. Entrepreneure indépendante et autodidacte, Josée est la propriétaire de l’Épicerie Innue, société qu’elle dirige depuis maintenant 15 ans.

Soucieuse des conditions de vie de sa communauté, Josée Rock est fermement engagée socialement, plus particulièrement auprès des femmes pour qui elle facilite l’accès au marché du travail.

Elle est aussi une grande amatrice des activités de plein air et de chasse. Formée en maniement d’armes à feu, secourisme et guide touristique, également ceinture noire en taekwondo, Josée séjourne régulièrement sur le territoire familial où elle fait des expéditions en forêt, en canot ou en motoneige.

Florent Vollant, Vice-Président   Auteur, compositeur et interprète d’origine innue, Florent Vollant est né au Labrador et a grandi à Maliotenam, à l’est de Sept-Îles. Co-fondateur du groupe mythique Kashtin avec Claude McKenzie (récipiendaires de 4 Félix) et co-fondateur du festivals Innu Nikamu, Florent est un artiste et musicien hautement respecté, porteur de la voix et de l’esprit de sa culture auprès de la société québécoise.  Florent a mis sur pied le studio Makusham, à la fois studio professionnel et centre de formation pour les jeunes musiciens autochtones, qui témoigne de son engagement inlassable auprès de la jeunesse. Il a publié 5 albums solo depuis 1999, dont le plus récent,  Mishta Meshkenu  (2018). Florent est aussi un ardent défenseur de la nature et des rivières québécoises.

Florent Vollant, Vice-Président

Auteur, compositeur et interprète d’origine innue, Florent Vollant est né au Labrador et a grandi à Maliotenam, à l’est de Sept-Îles. Co-fondateur du groupe mythique Kashtin avec Claude McKenzie (récipiendaires de 4 Félix) et co-fondateur du festivals Innu Nikamu, Florent est un artiste et musicien hautement respecté, porteur de la voix et de l’esprit de sa culture auprès de la société québécoise.

Florent a mis sur pied le studio Makusham, à la fois studio professionnel et centre de formation pour les jeunes musiciens autochtones, qui témoigne de son engagement inlassable auprès de la jeunesse. Il a publié 5 albums solo depuis 1999, dont le plus récent, Mishta Meshkenu (2018). Florent est aussi un ardent défenseur de la nature et des rivières québécoises.

Kim O’Bomsawin, Administratrice    Réalisatrice & Productrice exécutive chez Terre Innue   Kim O’Bomsawin a complété une maîtrise en sociologie avant d’entreprendre sa carrière de cinéaste-documentariste. D’origine abénakise, elle a collaboré au développement et à la réalisation de plusieurs documentaires (séries et unitaires). qui ont tous été remarqués. Plus récemment, elle a scénarisé et réalisé le long métrage documentaire  Ce silence qui tue  sur les femmes autochtones assassinées et disparues au Canada (Canal D et APTN) et le documentaire  Du teweikan à l’électro  (Radio-Canada / ARTV / CBC North), qui propose un retour aux sources de la musique des Premières Nations à travers le portrait de trois jeunes artistes.  Elle travaille en ce moment à la réalisation de plusieurs projets de longs métrages documentaires sur des sujets variés, dont un sur la justice autochtone (Radio-Canada) et un autre sur l’enfance (ONF).

Kim O’Bomsawin, Administratrice

Réalisatrice & Productrice exécutive chez Terre Innue

Kim O’Bomsawin a complété une maîtrise en sociologie avant d’entreprendre sa carrière de cinéaste-documentariste. D’origine abénakise, elle a collaboré au développement et à la réalisation de plusieurs documentaires (séries et unitaires). qui ont tous été remarqués. Plus récemment, elle a scénarisé et réalisé le long métrage documentaire Ce silence qui tue sur les femmes autochtones assassinées et disparues au Canada (Canal D et APTN) et le documentaire Du teweikan à l’électro (Radio-Canada / ARTV / CBC North), qui propose un retour aux sources de la musique des Premières Nations à travers le portrait de trois jeunes artistes.

Elle travaille en ce moment à la réalisation de plusieurs projets de longs métrages documentaires sur des sujets variés, dont un sur la justice autochtone (Radio-Canada) et un autre sur l’enfance (ONF).

Ian Boyd   , Secrétaire    Producteur chez Terre Innue   Après un début de parcours universitaire en aménagement urbain, Ian Boyd s’est impliqué dans le milieu communautaire et citoyen avant de devenir producteur de cinéma en 1983. Parmi ses nombreuses productions, on compte notamment les longs métrages de fiction  The Passenger ,  Yellowknife  et  Full Blast  de Rodrigue Jean,  Royal Bonbon , et les documentaires  La Savane américaine ,  Ullumi ,  Danser Perreault  et  Gabrielle Roy , tous sélectionnés et primés dans de nombreux festivals.  Ses plus récentes productions sont les long-métrages documentaires  Les états inventés d’Amérique , produit sur la base des photographies de Pierre Guimond,  La route devant , un retour aux sources du réalisateur et director-photo bulgare, Stefan Ivanov, et  Mesnak , premier long-métrage de fiction d’Yves Sioui Durand.

Ian Boyd, Secrétaire

Producteur chez Terre Innue

Après un début de parcours universitaire en aménagement urbain, Ian Boyd s’est impliqué dans le milieu communautaire et citoyen avant de devenir producteur de cinéma en 1983. Parmi ses nombreuses productions, on compte notamment les longs métrages de fiction The Passenger, Yellowknife et Full Blast de Rodrigue Jean, Royal Bonbon, et les documentaires La Savane américaine, Ullumi, Danser Perreault et Gabrielle Roy, tous sélectionnés et primés dans de nombreux festivals.

Ses plus récentes productions sont les long-métrages documentaires Les états inventés d’Amérique, produit sur la base des photographies de Pierre Guimond, La route devant, un retour aux sources du réalisateur et director-photo bulgare, Stefan Ivanov, et Mesnak, premier long-métrage de fiction d’Yves Sioui Durand.

Ken Rock, Administrateur   Ken Rock est Innu, membre de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam et avocat depuis 1997.  Il a agi à titre de négociateur en chef et de directeur pour le Bureau de la protection des droits et du territoire de Uashat mak Mani-Utenam lors de la signature de trois ententes sur les répercussions et avantages et de deux ententes d’exploration minière avec des compagnies minières.  Il a obtenu en mai 2013 son MBA dans le cadre du programme conjoint Université McGill-HEC Montréal (Executive Master in Business Administration).  Il est actuellement directeur de la Société de développement économique de Uashat mak Mani-Utenam.

Ken Rock, Administrateur

Ken Rock est Innu, membre de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam et avocat depuis 1997.

Il a agi à titre de négociateur en chef et de directeur pour le Bureau de la protection des droits et du territoire de Uashat mak Mani-Utenam lors de la signature de trois ententes sur les répercussions et avantages et de deux ententes d’exploration minière avec des compagnies minières.

Il a obtenu en mai 2013 son MBA dans le cadre du programme conjoint Université McGill-HEC Montréal (Executive Master in Business Administration).

Il est actuellement directeur de la Société de développement économique de Uashat mak Mani-Utenam.

Kim Fontaine, Administrateur   Diplômé de l’école Musitechnic, musicien bassiste et multi-instrumentaliste, Kim Fontaine est bien connu dans le milieu musical autochtone où il accompagne sur scène, depuis plus de vingt ans, de nombreux musiciens et groupes des Premières Nations tels que Florent Vollant, Maten et Zachary Richard. Concepteur sonore, ingénieur de son et gestionnaire du Studio Makusham, son travail de prise sonore et de mixage sur l’album Puamuna de Florent Vollant lui a valu une nomination au Gala de l’ADISQ en 2016.  Suite à ses 5 années d’expérience en tant que coordonnateur du Festival Innu Nikamu, Kim agit maintenant comme directeur du festival et directeur de la radio CKAU Uashat mak Mani-Utenam.

Kim Fontaine, Administrateur

Diplômé de l’école Musitechnic, musicien bassiste et multi-instrumentaliste, Kim Fontaine est bien connu dans le milieu musical autochtone où il accompagne sur scène, depuis plus de vingt ans, de nombreux musiciens et groupes des Premières Nations tels que Florent Vollant, Maten et Zachary Richard. Concepteur sonore, ingénieur de son et gestionnaire du Studio Makusham, son travail de prise sonore et de mixage sur l’album Puamuna de Florent Vollant lui a valu une nomination au Gala de l’ADISQ en 2016.

Suite à ses 5 années d’expérience en tant que coordonnateur du Festival Innu Nikamu, Kim agit maintenant comme directeur du festival et directeur de la radio CKAU Uashat mak Mani-Utenam.

Andrée-Anne Frenette, Administratrice    Productrice chez Terre Innue   Andrée-Anne travaille depuis 2010 comme pigiste en production, scénarisation et en recherche dans le milieu documentaire et en médias numériques. Diplômée en Communications (Journalisme), elle travaille comme productrice chez Terre Innue ( Du teweikan à l’électro ,  Joséphine Bacon : Je m’appelle humain ), productrice déléguée ( Innu Nikamu : Chanter la résistance ), et directrice de production (série documentaire  Justice , documentaires  Sortir de l’ombre  &  The Devil’s Trap ).  Ses collaborateurs incluent Terre Innue, l’ONF, Téléfiction, Picbois Productions, Les Productions Flow, Casablanca & Parabola Films.

Andrée-Anne Frenette, Administratrice

Productrice chez Terre Innue

Andrée-Anne travaille depuis 2010 comme pigiste en production, scénarisation et en recherche dans le milieu documentaire et en médias numériques. Diplômée en Communications (Journalisme), elle travaille comme productrice chez Terre Innue (Du teweikan à l’électro, Joséphine Bacon : Je m’appelle humain), productrice déléguée (Innu Nikamu : Chanter la résistance), et directrice de production (série documentaire Justice, documentaires Sortir de l’ombre & The Devil’s Trap).

Ses collaborateurs incluent Terre Innue, l’ONF, Téléfiction, Picbois Productions, Les Productions Flow, Casablanca & Parabola Films.

Samian, Administrateur   Originaire de Pikogan, petite communauté anishnabe d’Abitibi-Témiscamingue, Samian a été révélé par le projet Wapikoni Mobile, par le biais duquel il a enregistré plusieurs titres et a réalisé quelques vidéoclips.  Samian compose une musique avec un propos engagé où rythmes urbains s’allient à l’Algonquin. En 2006, il collabore avec Anodajay pour enregistrer son premier album,  Face à soi-même , aux côtés de Florent Vollant, Shauit, et Loco Locass, qui y collaborent sur différents titres.  Samian cumule ensuite les prestations au Festival international de jazz de Montréal, aux FrancoFolies de Montréal et aux célébrations du 400e de Québec, et réaffirme son implication sociale auprès de diverses causes.  Plus récemment, Samian a joué le premier rôle dans le long-métrage  Hochelaga, Terre des âmes  (2017), de François Girard.

Samian, Administrateur

Originaire de Pikogan, petite communauté anishnabe d’Abitibi-Témiscamingue, Samian a été révélé par le projet Wapikoni Mobile, par le biais duquel il a enregistré plusieurs titres et a réalisé quelques vidéoclips.

Samian compose une musique avec un propos engagé où rythmes urbains s’allient à l’Algonquin. En 2006, il collabore avec Anodajay pour enregistrer son premier album, Face à soi-même, aux côtés de Florent Vollant, Shauit, et Loco Locass, qui y collaborent sur différents titres.

Samian cumule ensuite les prestations au Festival international de jazz de Montréal, aux FrancoFolies de Montréal et aux célébrations du 400e de Québec, et réaffirme son implication sociale auprès de diverses causes.

Plus récemment, Samian a joué le premier rôle dans le long-métrage Hochelaga, Terre des âmes (2017), de François Girard.

 

COLLABORATEURS

Francine Allaire, Productrice exécutive   Francine Allaire œuvre depuis une trentaine d’années dans le domaine de la télévision, du cinéma, de la culture et des communications. À Radio-Canada de 2007 à 2018, elle fut tour à tour directrice principale de La Stratégie culturelle, des secteurs Culture, Variétés et Société et Dramatiques et longs métrages,  Récipiendaire de nombreux prix Gémeaux, Jutra et Gemini, elle a été productrice exécutive et productrice chez Galafilm et Motion International (aka Coscient et SDA) où elle a mis en œuvre de nombreux films et séries de fiction et documentaire en français et en anglais, dont plusieurs à caractère social et humanitaire comme  Le Papillon bleu ,  Hunt for Justice : The Louise Arbour Story ,  Agent of Influence ,  La Rage de l’ange ,  Marché Jean-Talon ,  La Classe de madame Lise ,  Dr. Lucille : The Lucille Teasdale Story , etc.  Francine Allaire a toujours soutenu des projets défendant la Diversité et la culture autochtone. Elle a été l’objet de trois études de cas par HEC-Montréal et l’association Femmes du cinéma, de la télévision et de la vidéo lui a rendu hommage pour l’ensemble de sa carrière.

Francine Allaire, Productrice exécutive

Francine Allaire œuvre depuis une trentaine d’années dans le domaine de la télévision, du cinéma, de la culture et des communications. À Radio-Canada de 2007 à 2018, elle fut tour à tour directrice principale de La Stratégie culturelle, des secteurs Culture, Variétés et Société et Dramatiques et longs métrages,

Récipiendaire de nombreux prix Gémeaux, Jutra et Gemini, elle a été productrice exécutive et productrice chez Galafilm et Motion International (aka Coscient et SDA) où elle a mis en œuvre de nombreux films et séries de fiction et documentaire en français et en anglais, dont plusieurs à caractère social et humanitaire comme Le Papillon bleu, Hunt for Justice : The Louise Arbour Story, Agent of Influence, La Rage de l’ange, Marché Jean-Talon, La Classe de madame Lise, Dr. Lucille : The Lucille Teasdale Story, etc.

Francine Allaire a toujours soutenu des projets défendant la Diversité et la culture autochtone. Elle a été l’objet de trois études de cas par HEC-Montréal et l’association Femmes du cinéma, de la télévision et de la vidéo lui a rendu hommage pour l’ensemble de sa carrière.

Meky Ottawa, Artiste graphique   Meky Ottawa est un Atikamekw de Manawan. Artiste multidisciplinaire basée à Tio'tia: ke Montréal, elle utilise la vidéo, l'illustration et l'installation comme médium. Elle est autodidacte et chanteuse de karaoké dans ses temps libres. Ses images de couches artistiques de la culture Atikamekw sont transposées dans un contexte urbain et son paysage de rêve nocturne. Images figées ou en mouvement, les contrastes de ses champs visuels font revivre les sens et confèrent un mystère à l'origine de l'humanité. Ottawa joue avec la réalité pour exprimer sa fragilité et son ironie.

Meky Ottawa, Artiste graphique

Meky Ottawa est un Atikamekw de Manawan. Artiste multidisciplinaire basée à Tio'tia: ke Montréal, elle utilise la vidéo, l'illustration et l'installation comme médium. Elle est autodidacte et chanteuse de karaoké dans ses temps libres. Ses images de couches artistiques de la culture Atikamekw sont transposées dans un contexte urbain et son paysage de rêve nocturne. Images figées ou en mouvement, les contrastes de ses champs visuels font revivre les sens et confèrent un mystère à l'origine de l'humanité. Ottawa joue avec la réalité pour exprimer sa fragilité et son ironie.

Joséphine Bacon   Joséphine Bacon est une poète innue originaire de Pessamit, née en 1947. Réalisatrice et parolière, elle est considérée comme une auteure phare du Québec. Elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des aînés, ceux et celles qui détiennent le savoir traditionnel et, avec sagesse, elle a appris à écouter leur parole.  Elle a écrit les recueils  Bâtons à message/ Tshissinuashitakana  (2009),  Nous sommes tous des sauvages  (2011) et en 2013  Un thé dans la toundra/Nipishapui nete mushuat.  Son plus récent recueil se nomme  Uiesh/ Quelque part  (2018).  Du côté du cinéma, Joséphine a réalisé   Tshishe Mishtikuashisht – Le petit grand européen   (Johan Beetz, 1997) et  Ameshkuatan – Les sorties du castor  (1978). Joséphine Bacon a aussi participé aux treize émissions de la série télévisée  Mupu  (2002), la série  Carcajou Mikun, Finding our talk , avec les productions Mushkeg Nutaq, et  Innu-Assi  – avec les productions Manitu.

Joséphine Bacon

Joséphine Bacon est une poète innue originaire de Pessamit, née en 1947. Réalisatrice et parolière, elle est considérée comme une auteure phare du Québec. Elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des aînés, ceux et celles qui détiennent le savoir traditionnel et, avec sagesse, elle a appris à écouter leur parole.

Elle a écrit les recueils Bâtons à message/ Tshissinuashitakana (2009), Nous sommes tous des sauvages (2011) et en 2013 Un thé dans la toundra/Nipishapui nete mushuat. Son plus récent recueil se nomme Uiesh/ Quelque part (2018).

Du côté du cinéma, Joséphine a réalisé Tshishe Mishtikuashisht – Le petit grand européen (Johan Beetz, 1997) et Ameshkuatan – Les sorties du castor (1978). Joséphine Bacon a aussi participé aux treize émissions de la série télévisée Mupu (2002), la série Carcajou Mikun, Finding our talk, avec les productions Mushkeg Nutaq, et Innu-Assi – avec les productions Manitu.

Kevin Bacon Hervieux, Réalisateur   Après avoir complété un diplôme d’études collégiales dans le domaine des arts graphiques, Kevin Bacon Hervieux a rejoint l’équipe du festival Innu Nikamu en 2012. Étant doué en design graphique, en photographie, en design web et passionné de musique, Kevin s’est rapidement intégré à l’équipe du festival avec le mandat large de la direction artistique. En 2014, à l’âge de 22 ans, Kevin a soumis une proposition documentaire à propos des origines et de l’histoire du festival lors d’un concours organisé par APTN, qu’il a remporté. Il est ainsi devenu lauréat de la Bourse au développement documentaire chez la relève autochtone avec laquelle il a pu développer puis réaliser le long métrage documentaire   Innu Nikamu : La grande tradition  .

Kevin Bacon Hervieux, Réalisateur

Après avoir complété un diplôme d’études collégiales dans le domaine des arts graphiques, Kevin Bacon Hervieux a rejoint l’équipe du festival Innu Nikamu en 2012. Étant doué en design graphique, en photographie, en design web et passionné de musique, Kevin s’est rapidement intégré à l’équipe du festival avec le mandat large de la direction artistique. En 2014, à l’âge de 22 ans, Kevin a soumis une proposition documentaire à propos des origines et de l’histoire du festival lors d’un concours organisé par APTN, qu’il a remporté. Il est ainsi devenu lauréat de la Bourse au développement documentaire chez la relève autochtone avec laquelle il a pu développer puis réaliser le long métrage documentaire Innu Nikamu : La grande tradition.

 
reginaldvollant.png

Réginald Vollant

IN MEMORIAM

Réginald Vollant est le cofondateur de Terre Innue. Il nous a quittés le 6 août 2018.

Bâtisseur et rassembleur, Réginald avait un talent immense pour rapprocher les gens et créer des liens entre les nations, ce qu’il a fait jusqu’au dernier moment. Homme de terrain passionné du territoire, de sa langue et de sa culture, Réginald était un ardent défenseur de l’ouverture entre les populations autochtones et non-autochtones qui habitent un même territoire. Homme-orchestre, sa vie a été marquée par un engagement actif dans un ensemble d’activités et d’organismes socioculturels et artistiques (Directeur de la radio CKAU, du Festival Innu Nikamu, Producteur chez Terre Innue, et bien d’autres). Réginald a toujours mené ses projets chez Terre Innue avec un amour indéfectible de la vie, de son peuple et de sa communauté.

Il est notre guide et notre source d’inspiration.

CONTACTEZ-NOUS

Pour nous soumettre un projet, nous poser des questions, remplissez le formulaire ci-bas...

 
Nom *
Nom

 

Terre innue

Maliotenam, QC, Canada